Les études de Droit attirent chaque année de nombreux lycéens. Mais, peut-on faire une licence de Droit à distance ? Prestigieuses et relativement vastes, ces études offrent des perspectives et des débouchés nombreux, qu’elles soient en présentiel ou en distanciel. 

Si pendant la période de crise sanitaire les études à distance étaient la norme, l’apaisement a rendu sa place au présentiel. Pourtant, il est toujours possible de faire une licence de droit à distance. 

Qu’il s’agisse d’une reprise d’études ou de leur commencement, les diplômes « EAD » (Enseignement à distance) se multiplient et parce qu’il y a de la place pour tout le monde et selon toutes les modalités, laissez-nous vous guider à propos des cours à distance ;).

Pourquoi faire une licence de Droit à distance ?

Les raisons de faire une Licence de droit à distance sont nombreuses : vie de famille, éloignement de l’université convoitée, difficile conciliation d’un rythme de vie de sportif de haut niveau avec des études, impossibilité de trouver la voie 9 ¾.

Bref, vous l’aurez compris, de nombreux modèles imposent parfois de sacrifier le présentiel, ce qui a des avantages, mais aussi des inconvénients.

Différentes raisons poussent les étudiants à choisir la voie d’une Licence en droit à distance.

D’ailleurs, Pauline, désormais étudiante en Master 1 « EAD » en Droit des affaires à Aix-Marseille, précise qu’elle a choisi la voie des études à distance « pour concilier au début double diplôme avec mes études en école de commerce et ensuite pour concilier vie professionnelle et vie scolaire, pour la flexibilité de la gestion du planning ». 

D’autres, comme Emma, en reprise d’études, qui a suivi sa licence de Droit à distance à l’Université de Toulouse Capitole (FOAD), ont choisi ces modalités pour adapter leur planning à leur vie de famille en sus de leur vie professionnelle. 

Aujourd’hui, Emma a raccroché la voie du présentiel en Master, sans difficulté, si ce n’est toujours les mêmes : celle d’adapter son rythme à sa belle petite famille.

licence de droit à distance

Les avantages de la licence de Droit à distance

Pour autant, est-ce que cette renonciation aux joies de l’amphi, des CM et des salles de TD est un désavantage ? Pas le moins du monde. 

Chaque personne a un rythme biologique différent et il faut alors savoir adapter ses activités – y compris ses études -, à celui-ci. 

Il est même possible d’établir tous les avantages que permet ce format d’études :

  • Dans tous les cas, les licences de Droit à distance sont diplômantes comme le sont celles à l’université physique, lorsqu’elles sont suivies dans des facultés qui les proposent.

Par exemple, l’Université de Lille propose un parcours en licence de Droit à distance. L’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne propose également une formation à distance anciennement appelée « CAVEJ », de même que Paris 2, à Assas ou encore Grenoble. Les plus frileux pourront descendre encore et tenter une licence en Droit à distance à l’Université de Toulouse Capitole ou encore à Aix-Marseille.

  • Elles permettent de gérer son planning à sa guise, ce qui impose, cela dit, une bonne organisation et beaucoup d’autonomie.

Difficultés auxquelles font face les jeunes étudiants qui font une L1 à distance comme en témoigne Serghei, étudiant à l’IED-EDS (ex-CAVEJ)  qui « ne dormait quasiment  plus pour étudier ses cours ». Heureusement, Serghei a appris à s’organiser et a retrouvé son sommeil rapidement !

En somme, ces études aident les jeunes premiers à gagner en maturité.

Pauline, déjà expérimentée des études a trouvé un bon moyen d’organiser son temps « Personnellement je prends mon jour de repos pour bosser les TD et matières à TD, et 3 soirs par semaine pour être à jour sur les révisions des petites matières. »

licence de droit à distance
  • Une grande flexibilité est laissée à l’étudiant qui décide quand/comment il va prendre ses cours, bien que dans certains cursus à distance, est imposé le rendu de devoirs.

C’est le cas de Pauline qui étudie à Aix-Marseille. « Je dois rendre 3 devoirs dans le semestre. Les sujets sont déposés sur la plateforme le lundi, et j’ai une semaine pour les préparer et les rendre. L’avantage est que j’ai le choix du devoir à rendre. L’inconvénient est que parfois les sujets ne sont pas déposés dans les temps, donc le timing de préparation est serré… Alors que j’ai un travail à temps plein à côté. »

Flexibilité, d’accord, mais à condition d’avoir les énoncés suffisamment en amont !

  • Un meilleur apprentissage, car l’étudiant est forcé de compléter ses cours par des ouvrages/livres, étant donné qu’il est laissé relativement seul face aux éléments déposés, généralement, sur une plateforme d’échange.

Or, en complétant les cours par eux-mêmes, ils font un effort supplémentaire, ce qui leur assure, normalement, une meilleure maîtrise de la matière étudiée.

C’est ce dont Serghei, anciennement étudiant au CAVEJ atteste : « j’ai acheté des livres et j’ai désormais une bonne maîtrise des bases du Droit, que j’ai apprises lors de ma première année de licence en Droit à distance à la Sorbonne. Ça m’aide beaucoup dans le cadre de la préparation de mon DCG. Cette année a donc été très bénéfique car j’ai travaillé en autonomie et ai gagné en maturité. »

Les inconvénients de la Licence en droit à distance

Le coût des études de droit à distance varie selon les universités

Parfois, le prix de la licence de Droit à distance est le même qu’en présentiel, à savoir, pour l’année 2022-2023 : 170 euros. 

Mais il est parfois bien plus élevé que pour le présentiel. Disons-le, l’addition peut être salée, pouvant avoisiner les 2 500 euros l’année, comme l’indique Emma. Pour avoir les informations, il est nécessaire de se rapprocher des universités concernées. Vous pouvez trouver les plaquettes de formation sur leurs sites internet. 

💡Certaines universités, comme Toulouse ou encore Grenoble, proposent des formations à distance qui sont prises en charge par le compte CPF.

Les éventuels cours particuliers

La prise de cours particuliers en parallèle accentue le coût de la formation. Étant parfois difficile d’échanger avec les enseignants, comme en témoigne Pauline, les étudiants en distanciel ajoutent une bonne dose de cours particuliers pour avoir un suivi personnalisé. 

Elle ajoute qu’il y a parfois peu de suivi et se sent confrontée à elle-même. Heureusement, il existe le forum sur lequel les étudiants peuvent poser des questions, mais les temps de réponse peuvent freiner l’apprentissage.

C’est également une formule que Nadya ou encore Serghei, étudiants à l’IED-EDS ont fait le choix d’adopter. L’étudiant qui commence une licence, qu’il s’agisse d’une reprise d’études ou de la suite de ses années lycée a besoin « d’être pris par la main, accompagné », ce que les formations en licence de Droit à distance rendent difficile, selon ces jeunes étudiants.

Methdologie du commentaire darret facile Jurixio min
pour aller plus loin…

COMMENTAIRE D’ARRÊT FACILE™

Obtenez la moyenne (voire plus) à tous vos commentaires d’arrêt grâce à un programme complet élaboré par Jurixio.

Le rythme important des études de droit à distance

En faisant le choix d’étudier à distance, ces étudiants font également celui d’adopter un rythme éreintant, car ils cumulent généralement d’autres activités.

Emma indique que le plus gros inconvénient de ces études est « la galère des rides et de la fatigue », sur le ton de l’humour.

Il faut donc s’armer de patience et de cafés ou de whisky pur feu pour faire face aux longues journées qu’impose la discipline d’une licence de Droit à distance. Car, étudiants à distance, oui, mais ça n’enlève pas la nécessité de travailler assidûment et avec sérieux.

L’absence de présentiel

Le fait qu’il n’y ait pas de présentiel ajoute une charge de travail.

Qui pensait qu’être à distance permettait de travailler moins ? La charge de travail peut s’en trouver doublée, car ces étudiants ne bénéficient pas de la possibilité d’avoir des interactions orales qui peuvent aider à l’apprentissage et la mémorisation.

Serghei en a fait les frais, sacrifiant vie et sommeil pour travailler ses cours avec implication.

Un peu moins de vie sociale

Étant éloignés des amphis et des salles de TD, ces étudiants à distance n’ont parfois pas l’occasion de rencontrer beaucoup de camarades. 

Une pression supplémentaire, car ils ne bénéficient pas nécessairement de la possibilité d’échanger à propos des cours ou d’autres sujets plus stimulants comme les raisons qui ont poussé Bellatrix a lancé ce poignard sur Dobby en plein cœur 🥲.

Nadya, étudiante à l’IED-EDS Droit (CAVEJ) à la Sorbonne en témoigne « combien de fois me suis-je sentie seule, à l’écart… J’en ai fait des insomnies. Ne sachant pas à qui m’adresser pour partager mes peurs, je me mettais sur mes cours et travaillais toute la nuit. J’ai appris à sortir et voir des amis, heureusement que j’en ai sur place, même s’ils ne sont pas étudiants en Droit. »

kit de survie etudiant en droit
Devenez un étudiant que l’on remarque

Le kit de survie de l’étudiant en droit

Un guide pour réussir ses années de droit (et ses concours), avoir un excellent dossier et se démarquer des autres.

Comment faire des études de Droit à distance ?

Si le Droit est une discipline qui vous intéresse, vous êtes au bon endroit. Que vous soyez en reprise d’études ou en reconversion ; que vous envisagiez de rejoindre les bancs de l’amphi ou votre lit, pour faire du Droit vous pouvez faire des études à distance ou en présentiel.

Quelles sont les études pour faire du Droit ?

La question peut sembler alambiquée. Les études pour faire du Droit, sont des études de Droit, non ?

En réalité, il s’agissait de demander quel type d’études permet d’embrasser la discipline juridique. Vous avez : 

  • Le cursus connu : Licence et Master de droit
  • Le cursus moins connu : La capacité de droit

Le cursus connu : Licence et Master de droit

En effet, vous pouvez tout à fait vous inscrire dès la L1 Droit à distance

Des universités proposent également des masters en Droit à distance, tel est le cas, par exemple, de Toulouse, Grenoble, Aix-Marseille ou encore l’ex-CAVEJ (IED-EDS) à Paris 1.

Vous pouvez aussi raccrocher le wagon en cours de cursus, en L3 Droit à distance. 

En résumé, vous l’aurez compris, licence 1, 2, 3 (et même masters!) vous pouvez étudier à distance.

Le cursus moins connu : la capacité en droit

La quoi ? Oui, beaucoup ne connaissent pas ce diplôme qui permet de rejoindre ou reprendre la voie des études de Droit. 

La capacité en Droit n’impose pas d’avoir obtenu le baccalauréat. Elle est accessible dès 17 ans.

Le coût est, habituellement, le même que pour une année de licence en droit, à savoir, en 2022-2023 : 170 euros.

À l’issue des deux années de capacité en Droit, l’étudiant a la possibilité d’intégrer une licence en Droit. Il peut donc choisir d’étudier le Droit par correspondance à l’issue de l’obtention de sa capacité !

Salimata témoigne du grand intérêt de cette formation qui peut également se faire à distance : « pour une reprise d’études, parfois on ne sait pas trop par où commencer. La capacité en Droit est un excellent moyen d’acquérir des bases solides. Cela dit, étant majoritairement en reprise d’études ou réorientation, nous avons besoin d’un cadre. Cette formation nous l’apporte. »

💡En dehors des universités, de nombreux organismes comme le CNED proposent une formation de capacité en Droit.

💡Il existe également le DU à distance. Ce sont des diplômes universitaires proposés dans certaines facultés. Il s’agit de formations complémentaires qui vous apportent des connaissances techniques ou spécifiques dans une branche du Droit. Il existe des DU en sciences criminelles, en Droit du sport, en Droit de la santé ou encore en Droit comparé. Il y en a pour tous les goûts !

Où faire des études de droit à distance ?

Différentes universités proposent de suivre une Licence en Droit à distance (et même des masters). 

Il faut se renseigner directement sur leur site, mais il existe notamment : 

  • La Sorbonne à Paris 1 avec l’IED-EDS (anciennement CAVEJ) ;
  • L’Université d’Assas à Paris 2 ;
  • L’Université de Paris 8 ;
  • L’Université d’Aix-Marseille ;
  • L’Université de Toulouse Capitole ;
  • L’Université de Grenoble ;
  • L’Université de Lille ;
  • L’Université de Renne ;
  • ou encore l’Université de Lyon 3 (master uniquement).

💡 Il est également possible de suivre des formations en Droit qui n’apportent pas de diplôme reconnu en tant que tel par l’État, mais un titre RNCP, comme le CNED.

Donc, que vous viviez en Suisse, en métropole ou à La Réunion, vous pouvez suivre des études de Droit à distance.

Il est même possible de faire une licence Droit accélérée à distance : une seule année permet de condenser la L1 et la L2. L’étudiant peut ensuite intégrer directement la L3. Il y a notamment l’Université de Paris-Saclay qui propose cette formule EAD.

Quelles sont les modalités de la Licence de Droit à distance ?

Qu’il s’agisse des modalités administratives ou de l’organisation des cours, la réalité est que la Licence en droit à distance dépend des universités ou des organismes. Néanmoins, il y a des dénominateurs communs.

Les modalités d’inscription en licence de Droit à distance

Les modalités d’inscription administrative permettent de répondre à la question suivante : comment s’inscrire pour à l’université pour une Licence de droit à distance ?

Cela dépend des universités. Il faut vous renseigner en amont auprès des scolarités AED des établissements.

  • Généralement, pour une inscription en licence de Droit à distance, il vous faudra constituer un dossier accompagné des pièces justificatives habituelles : justificatif d’identité, relevés de notes, diplômes, lettre de motivation, CV, etc.

💡La lettre de motivation pour intégrer une licence de Droit à distance ne diffère pas nécessairement des attentes habituelles pour un tel courrier. Il faut savoir vendre un projet cohérent.

  • Il faudra alors déposer une candidature.

Elle se fait généralement par l’intermédiaire des plateformes habituelles : 

  • « parcoursup » pour la première année de licence ; 
  • « e-candidat » pour la L2 et la L3 Droit

💡Et « Monmaster » pour ces formations. 

  • Le dossier sera instruit et si la candidature est retenue, l’étudiant pourra alors procéder à son inscription administrative et pédagogique auprès de l’université. 

⚠️ Il est essentiel de bien vérifier les dates butoirs pour ne pas vous retrouver hors délai. Consultez les sites des formations en Droit à distance qui vous intéressent dès décembre ou janvier.

Le prix de la licence de Droit à distance

Nous l’avons déjà évoqué : il dépend des universités. Certaines se limitent au coût national d’une inscription en licence, à savoir 170 euros, pour 2022-2023.

D’autres ont des tarifs plus élevés. Il faut se procurer les plaquettes de formation pour en savoir plus. Vous pourrez également vérifier si une prise en charge par le compte CPF est possible.

L’organisation des cours en licence de Droit à distance

Faire des études de Droit à distance imposera de s’adapter à l’organisation des cours en distanciel. 

Elle dépend des formations et des universités, mais toutes semblent avoir en commun une dématérialisation générale de l’enseignement par l’intermédiaire d’une plateforme. Les éléments y sont déposés et l’étudiant se démène avec. Il peut s’agir de plaquettes de TD, de cours écrits ou vidéos ou encore d’audios.

Parfois, des échéances lui sont imposées pour qu’il rende des devoirs, mais ça n’est pas systématique.

Par exemple, pour le CAVEJ, Nadya indique qu’elle récupère les audios et les éléments de cours sur la plateforme numérique, et adapte son rythme de travail elle-même. 

Elle passe les examens en présentiel, mais n’a pas de devoir à rendre de manière systématique, ce qui l’a conduite, elle aussi, à recourir aux cours particuliers pour avoir un suivi et savoir quelles sont les attentes des études de Droit.

Réussissez votre Licence de droit à distance grâce aux fiches de l’école Jurixio

Le programme en licence de Droit à distance

Que la Licence de droit soit suivie à distance ou en présentiel, le programme est sensiblement le même. 

Il dépend non pas du format (présentiel / distantiel) mais des plaquettes des universités, qui remodèlent parfois l’étude de certaines matières.

Globalement :

  • En première année à distance (ou en présentiel) les étudiants découvrent la beauté du Droit constitutionnel, la magie de l’introduction générale au Droit ou encore le Droit des personnes et de la famille. Parfois, le Droit des biens est également étudié dès la L1.
  • La L2 permet de découvrir le Droit administratif dont sa réputation le précède, le Droit des obligations (contrats et responsabilité civile) ou encore le Droit pénal.
  • Le programme de la L3 peut dépendre des universités, car il devient déjà possible de se spécialiser en Droit public ou Droit privé, mais généralement, le majestueux Droit des sociétés fait son entrée, accompagné du Droit du travail. Les libertés publiques sont également de la partie.

La liste n’est pas exhaustive et les plaquettes de formation sauront être plus exactes, car le programme peut sensiblement différer selon les options ouvertes aux étudiants.

Conclusion sur la Licence de droit à distance

À la question est-il possible de réaliser ses études de Droit à distance, la réponse est oui. Armez-vous de patience, de café, d’organisation et de discipline et tout est possible 🪄.

Publications similaires

5 commentaires

  1. bonjour
    je suis intéressé par les études de licence en droit à distance. je souhaiterais connaître les coûts et les modalités pratiques d’inscription, d’études et de paiement. Merci

  2. Jenny Wetu dit :

    bonsoir l’école jurixio
    j’espère que vous allez bien ?

    pourriez-vous m’aider à poursuivre mes études supérieures en droit à distance en licence s’il vous plaît

    je réside en République Démocratique du Congo

    Merci et bonne soirée à vous

  3. Donatien CAMBRIEUX dit :

    Je suis avocat et je trouve vos programmes complet. Maître Donatien Cambrieux.

  4. Je vous remercie pour ce très bon article.
    🙏🙏🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *